1 ÉVÈNEMENT - 100 ESCALES VA MULTIPLIER SES DESTINATIONS ET LANCE SES OBJETS VINTAGE

100 escales se (re)déploie ! Après une prise de recul nécessaire, je vous propose plus d’objets et surtout plus d’escales et des pièces toujours artisanales et uniques, qu’elles soient contemporaines, mais aussi – et ça c'est tout nouveau – VINTAGE. Au programme : des nouveaux articles coup de cœur chinés aux quatre coins du monde chaque semaine.

Deux ans de silence. Mais pourquoi, me direz-vous ??? La raison était simple : pour que 100 escales puisse vivre et pleinement se déployer, j’ai dû m’en éloigner. Je vous explique tout !

La tête dans le guidon depuis des mois. L’homme à tout faire pour mes 1,58 mètre de féminité cachée sous le bleu de travail, à savoir le combo pantalon large / sweetshirt / veste militaire. Et des accidents de vie familiaux qui touchent hélas bien trop de monde.

Alors aux prémices de l’été 2018, je cherche à prendre du recul sur le présent de 100 escales pour lui offrir un avenir, un vrai. Je me mets en quête d’un job à temps partiel, si possible loin de ce que j’ai déjà fait. Me voilà lancée sur un projet immobilier, lorsque, sans crier gare, le journalisme revient à moi. Comme un boomerang puis comme un uppercut, je retourne donc à la presse. À plein temps, voire plus.

J’embarque à nouveau dans une rédaction où je rencontre des filles formidables qui, si elles s’aventurent à la lecture de ce petit texte, se reconnaitront à n’en pas douter. Puis, très vite, trop vite, métro, boulot, dodo. Métro, boulot, dodo que je pourrais écrire à l’envi sur cette page, mais vous vous en lasseriez encore plus vite que moi !

Ni une, ni deux, je décide de secouer ce quotidien que je ne souhaite plus être le mien. En mars 2019, je démissionne pour partir loin, très loin. Au revoir Paris, Iaorana la Polynésie française. Vous voulez savoir ce que j’y ai fait ? Comment tout a commencé ? Je vous en dis plus dans mon article de Paris à la Polynésie.

Commentaires

2 commentaires

Pourrat sylvie

Pourrat sylvie

Ouiiii j’ai envie de rêver dans les couleurs bleues de la Polynésie…..
on se voit quand???
Bises

Pegard Jacques

Pegard Jacques

Il me tarde de savoir la suite

Ecrire un commentaire

Les commentaires sont modérés